Dialogue avec un étudiant

Publié: 5 juillet 2007 dans Réflexions
Tags:,

Extraits d’un dialogue avec un étudiant d’un master 2 Français Langue étrangère.

Ce dialogue a été mené lors d’une activité de « fouille collective » dans un forum dédié.

« La fouille collective a pour objectif de cerner un sujet à travers une recherche sur Internet et aboutit à l’élaboration d’un « tour guidé des sources d’information » sur un sujet donné, sous la forme d’une liste de signets. »

Revue Alsic (François Mangenot) – 2003 – http://alsic.u-strasbg.fr//Num10/mangenot/alsic_n10-rec10.htm

L’étudiant (cite un document de l’Unesco)

International Institute for Educational Planning

www.unesco.org/iiep © UNESCO 2006

TOOLS AND RESOURCES

1. Cost considerations in technology-based distance education

The cost of a technology-based programme heavily depends on its combination of xed and variable costs.

• The cost of the hardware represents about a quarter of the total cost of introducing technology to the classroom.

• Distance education systems have higher xed costs and lower variable costs than the conventional alternative. Consequently, they can achieve economies of scale. However, the numbers of students must be high.

• Cost effectiveness is difcult to measure, but applications exist that are more cost- effective than the conventional alternative. This has been the case for many teacher development programmes and some tertiary education programmes.

• Technologies with higher xed costs and lower variable costs, such as radio, can be inexpensive if they serve large numbers of students and recurrent costs are managed. Studies have shown that interactive radio instruction in primary schools can deliver learning more cost-effectively than textbooks or increased teacher training.

• Technologies with higher variable costs and that work in conjunction with conventional teachers, such as personal computers, may increase quality but are unlikely to bring any cost advantage. Indeed, they may be prohibitive at the primary school level, where teacher supervision is a requirement. In higher-education institutions and for teacher training, the cost of their use may be lower if they do not require faculty supervision.

• Technologies that rearrange the structure of educational costs and reduce large cost items, such as in-service teacher development, while they maintain or improve quality, are likely to be attractive. Distance education for teacher development is attractive for this reason.

• Low cost applications that increase quality may be justiable if they t within cost limitations.

• The issue of who bears the costs and how recurrent costs are covered after a programme goes to scale must be addressed early in the programme design.

(C’est moi qui ai mis en gras)

L’enseignant :

Il est intéressant de lire dans de nombreux articles qu’il est difficile de mesurer les coûts d’une foad. (Cost effectiveness is difficult to measure)

Cela est assez étonnant pour des personnes qualifiées en analyse des coûts, la tâche ne semble pas insurmontable !

Ce qui ne semble pas mis en avant c’est l’impact sur les apprentissages et les compétences. Si un dispositif coûte plus cher mais que l’impact est beaucoup plus important (?).

Certes il est difficile de faire une évaluation à froid sur les impacts de la formation dans les pratiques. Cela semble néanmoins fondamental d’avoir ce type d’indicateurs.

Un dispositif foad mis en place sera très rentable si le nombre d’apprenants est important : nous menons un foad dans mon service avec 500 personnes par an depuis 3 ans. 1500 personnes ont ainsi déjà suivi ce cursus, le coût par personne est ainsi 3 à 5 fois moins élevé qu’en présentiel.

L’étudiant :

D’accord, le coût est moins important, mais comment peut-on rester en contact avec 500 personnes ou plus ? Si la FOAD n’est pas que de la mise en ligne de documents que peut-on faire de plus dans ce cas-là ?

L’enseignant :

Tout d’abord merci pour vos interventions toujours très pertinentes.

Nos 1500 apprenants ne sont pas « lâchés » dans la nature. Nous avons réussi à financer un tutorat (un tuteur pour 15 à 20 apprenants).

C’est, selon nous (mes collègues de notre pôle de compétences foad et moi) la condition sine qua non du distant.

Je crois personnellement très peu à l’autodidaxie en ligne …

Bien à Vous. 

L’étudiant :

La FOAD serait plus efficiente que la formation en présentiel ? Dans quel cas ? Peut-être pour une formation courte et un contenu succinct ?

L’enseignant :

Je ne me risquerais pas à dire que la foad est plus efficiente par défaut. Tout dépend de la façon dont le dispositif est structuré. La foad requestionne l’acte d’apprentissage, c’est peut-être là qu’elle est le plus intéressante. Souvent on ne se pose plus la question du présentiel tellement il est inscrit dans les pratiques !

Quant à la durée de la formation je serais enclin à penser que la foad est plus performante sur ce terrain. En effet comment faire venir des personnes sur un site en présence si les distances sont importantes et les coûts de déplacement prohibitifs ?

Quant au contenu je pense que des notions complexes s’appréhendent mieux avec le temps, en asynchrone sur des forums dédiés qui donnent le temps au temps et à la réflexion. Et sur ce point les échanges avec les autres apprenants sont fondamentaux pour consolider les apprentissages.

Bien à Vous. 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s