Evaluer l’ouverture d’un dispositif

Publié: 16 septembre 2008 dans Lectures
Tags:

image019

Photo Jacques Cartier – « bouée cardinale est à marée basse« 

Annie Jézégou, dans son ouvrage « Formations ouvertes : libertés de choix et autodirection de l’apprenant » (1), donne la définition suivante de l’ouverture en formation :

« L’ouverture en formation renvoie à un ensemble de dispositifs flexibles et autonomisants dont la principale propriété et d’ouvrir à l’apprenant des libertés de choix, afin qu’il puisse exercer un contrôle socio-organisationnel et pédagogique sur sa formation et sur ses apprentissages. »

Des chercheurs canadiens (Leclerc Gilbert, Nadeau Jean René, Poulin Noma, Sauvé Louise) ont élaboré une grille permettant d’évaluer le degré d’ouverture d’un dispositif de formation. Cette grille s’intitule « GENIP » : Grille d’Evaluation et d’Individualisation des Programmes.

 Composantes de l’environnement éducatif sujettes à l’individualisation des programmes

Très grand (3) Grand (2) Faible (1) Nul (0)

Le lieu :

En permettant à l’apprenant de suivre le programme dans les lieux les plus adaptés à ses possibilités.

 

 

 

 

Le temps :

En laissant à l’individu la possibilité de déterminer son horaire de formation en fonction de ses disponibilités.

 

 

 

 

L’accès :

En permettant des entrées continues, en reconnaissant la formation déjà acquise dans d’autres programmes ou bien par l’expérience , en offrant des formules de rattrapage ou des raccourcis, etc.

 

 

 

 

Le cheminement :

En laissant place à des cours à options ou même des profils diversifiés de formation.

 

 

 

 

Le rythme :

En permettant à chacun d’avancer au rythme qui lui convient le mieux.

 

 

 

 

La séquence :

En permettant à chacun de déterminer l’ordre de succession de ses activités pédagogiques.

 

 

 

 

Les objectifs :

En donnant à l’apprenant la possibilité de déterminer lui-même ses objectifs.

 

 

 

 

Les contenus :

En créant les conditions pour que, une fois les objectifs fixés, chacun définisse lui-même les contenus théoriques ou pratiques qui lui conviennent le mieux.

 

 

 

 

Le format :

En laissant la liberté de choisir à l’apprenant de travailler seul ou en groupe.

 

 

 

 

Les méthodes :

En laissant à l’apprenant le choix des méthodes qui lui conviennent le mieux (cours magistral, cours tutoral, enseignement programmé, etc.)

 

 

 

 

Les moyens d’apprentissage :

En permettant à chacun le choix des moyens les plus appropriés (documents audiovisuels, rencontres, voyages, colloques, etc.)

 

 

 

 

Les personnes ressources :

En permettant d’avoir recours, au besoin, individuellement ou en très petit groupe, à l’assistance de personnes-ressources.

 

 

 

 

L’évaluation :

En offrant à l’apprenant la possibilité de déterminer les modalités d’évaluation de son apprentissage (mode, temps, critères, barême)

 

 

 

 

>>> Tableau sur http://www.formco.agriculture.gouv.fr/intranet/projet/pj/synthFOADVdef.pdf

Chaque item est noté de 0 à 3 (Degré de liberté de choix : DLC). Plus la note globale obtenue est importante et plus le dispositif est qualifié d’ouvert.

Les auteurs de ce tableau font une analyse plus fine en attribuant un coefficient de pondération spécifique à chacune des 13 composantes.

Il est intéressant de prendre un exemple d’une formation en ligne et de l’analyser en prenant ce tableau comme outil.

Réflexion garantie !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s