Foad et intelligence collective

Publié: 6 février 2007 dans Lectures
Tags:

image100

Le travail collaboratif mené lors d’une formation ouverte et à distance produit un résultat souvent novateur. En effet la production engendrée n’est pas un ajout d’élements imaginés par chaque individu mais bien un produit unique fruit de la collaboration du groupe. On peut parler d’une « intelligence collective« .

Jacques Attali, dans son ouvrage « Une brève histoire de l’avenir » insiste sur la particularité et l’importance de ce qu’il appelle « l’intelligence collective ».

« L’intelligence collective d’un groupe n’est pas la somme des savoirs de ses membres, ni même la somme de leurs aptitudes à penser; c’est une intelligence propre, qui pense autrement que chacun des membres du groupe. Ainsi, un réseau neuronal fait de cellules devient une machine à apprendre, un réseau téléphonique remplit d’autres fonctions que celles des centraux; un ordinateur réfléchit différemment de chaque microprocesseur, une ville est un être distinct de chacun de ses habitants; un orchestre est autre chose que l’addition de ses musiciens; un spectacle d’une autre nature que le rôle tenu par chacun des acteurs; les résultats d’une recherche valent plus que l’apport de chacun des chercheurs qui la mènent. Toute intelligence collective est le résultat de ponts, de liens entre les intelligences individuelles, nécessaires pour créer du neuf. »

Jacques Attali « Une brève histoire de l’avenir » page 383-384 – Fayard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s