Articles Tagués ‘efficacité’

lire_ecouter1

Image en Creative Commons Paternité sur flickr.com

Dans un article intitulé « Favoriser la réussite des apprenants dans les formations ouvertes et à distance (FOAD) : principes pédagogiques« , Thierry Karsenti (1) utilise un tableau de Graham et al (2000) pour évoquer les principes de base d’une pédagogie efficace appliquée aux formations à distance.

Principes de base d’une pédagogie efficace Application possible pour les FOAD

1. Une pédagogie efficace encourage les contacts entre les étudiants et le formateur.

On peut établir des politiques relativement à différents types de communication. On peut déterminer des lignes temporelles pour répondre aux messages des étudiants.

2. Une pédagogie efficace encourage la coopération entre les étudiants.

Pour être efficaces, les discussions en ligne exigent des paramètres : la participation est notée; les groupes de discussion sont petits; la discussion porte sur une tâche; les tâches produisent un résultat; les tâches font participer les apprenants au contenu; les apprenants reçoivent une rétroaction sur les discussions; l’évaluation porte sur la qualité; les instructeurs affichent les attentes des discussions.

3. Une pédagogie efficace encourage un apprentissage actif.

Les étudiants soumettent des projets qui sont critiqués par leurs pairs. Ils peuvent alors se servir des critiques pour améliorer leurs projets.

4. Une pédagogie efficace favorise les feedbacks rapides.

Les instructeurs doivent confirmer la réception d’un message et donner une rétroaction sur les renseignements transmis par l’étudiant.

5. Une pédagogie efficace souligne l’effort à consacrer à la tâche.

Les instructeurs mettent l’accent sur l’effort à consacrer à la tâche. Des dates limites doivent être fixées pour les tâches et les travaux.

6. Une pédagogie efficace met l’accent sur des attentes élevées.

On peut donner des tâches exigeantes et louer le travail de bonne qualité.

7. Une pédagogie efficace respecte la diversité des talents et des façons d’apprendre.

On peut laisser les étudiants choisir le sujet de leur projet à réaliser.

L’absence physique des personnes liée à la modalité foad oblige à baser l’action pédagogique sur une communication très suivie entre les apprenants et leur(s) formateur(s) mais aussi entre les apprenants eux-mêmes.

Les retours donnés aux apprenants par le formateur sont encore plus importants qu’en présentiel. Il faut qu’il y ait toujours quelqu’un « au bout du fil ».

Pour le formateur l’enjeu est intéressant. Il se doit d’être inventif, à l’écoute, en éveil. Les contenus proposés et les tâches à réaliser doivent interroger, motiver, valoriser les apprenants. Citons Thierry Karsenti :

« La e-pédagogie, c’est l’arrimage entre les technologies de l’information et de la communication (TIC) et de l’ensemble des meilleures stratégies pédagogiques issues des grands courants théoriques. » page 6

Eh oui, la mise à distance requestionne la pédagogie en permanence !

(1) Université de Montréal, Chaire de recherche du Canada sur les Tic en éducation
Directeur du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE)
Lien : http://www.labset.net/formadis/colloq06/conferenciers/jour1/karsenti.pdf

Article en Creative Commons Paternité 2.5