L’intégration du portable en classe et dans les programmes

Publié: 26 février 2009 dans Lectures
Tags:,

apop1 L’APOP (Association pour l’utilisation de l’ordinateur au postsecondaire) organise des dîners causeries thématiques en ligne sur une plate-forme audio vidéo.

Ce mardi 24 février, en présence de 50 personnes, nous avons réfléchi à l’intégration du portable (de l’ordinateur portable) en classe et dans les programmes.

Hélène Martineaux (animatrice à l’APOP) a projeté un document de synthèse pendant son intervention sous la forme d’une tableau. (voir ci-dessous).

On ne peut, en effet, rester sans réagir au fait que de très nombreuses personnes disposent d’un ordinateur portable et que des institutions de formation mettent à disposition une connexion sans fil à l’internet, même aux personnes de passage dans les locaux.

Pour le formateur, pour l’enseignant, il s’agit là d’une nouvelle donne. Lors de ma participation récente à un séminaire, environ quatre-vingt dix pour cent des personnes présentes étaient équipées d’un portable et reliées à l’internet via le Wi-Fi de l’école qui nous accueillait.

Je suis intervenu l’après-midi devant trente cinq personnes toutes pratiquement équipées d’une machine. Il faut un peu jongler car la tentation peut être grande pour les participants de surfer, lire ses courriels, … L’animateur de la séance doit adapter son intervention à cette situation, par exemple en évoquant avec l’assemblée un modus vivendi d’utilisation des outils… Avec les élèves adolescents le modus vivendi s’impose !

Les participants au dîner causerie ont évoqué cette problématique. Certains pensent que l’activité pédagogique menée, mettant les élèves en situation de production, peut déjà pallier un certain nombre de petits soucis.

Le tableau d’Hélène Martineaux est une aide précieuse à la réflexion.

Billet écrit avec l’assentiment de l’auteure.

(1) http://www.apop.qc.ca/

L’intégration du portable en classe et dans les programmes :
quelques réponses aux questions qui se posent…

APOP / Dîner-causerie en ligne/ L’intégration du portable en classe et dans les programmes

24 février 2009 / hmartineau@cegep-fxg.qc.ca

A. Défis et obstacles

A. Les aspects stimulants ou dynamiques L’organisation de la stratégie pédagogique du cours L’utilisation intégrée des outils technologiques dans une approche socioconstructiviste Un soutien adapté aux processus d’apprentissage
B. Les dimensions à prévoir  La préparation d’un ensemble de cours dans une perspective globale davantage autoportante La préparation d’un cours avec des activités qui participent à la réalisation de «livrables» immédiats, cours par cours L’appropriation par l’étudiant des contenus informationnels en dehors des périodes de cours
C. Les effets et l’impact sur la clientèle Les filles : une occasion pour développer leurs habiletés ludiques et déployer leur potentiel créatif Les garçons : un contexte d’apprentissage plus actif; encadrement personnel et cohérence du processus d’appropriation des contenus Les élèves en difficulté : rapidité du diagnostic, possibilité d’adapter les exigences et d’offrir un encadrement spécifique
D. Les modalités d’acquisition du portable Aspects favorables
Propriété personnelle favorise le sens des responsabilités et l’implication dans l’utilisation; plus flexible
Dimensions défavorables
Gestion du portable souvent peu «pédagogique» (logiciels de communication et autres plugiciels lourds)
Plus de contrôle si la gestion des portables est effectuée par le collège; par contre  processus plus lourd pour l’étudiant et l’organisation. Ne correspond pas au contexte de vie réel
E. Les modalités l’utilisation du portable Conditions favorables
Classes flexibles (tables et chaises mobiles), réseau sans fil et accès prises électriques
Conditions défavorables
mobilier fixe, absence d’accès aux prises électriques (pannes de batterie) absence de connexion réseau sans fil
L’utilisation des laboratoires informatiques demeure une option par défaut encore utile dans une période de transition vers l’utilisation du portable en classe

B. Retombées sur l’enseignement et dans l’apprentissage

F. Le travail pédagogique en classe avec les étudiants dans un programme dans les activités d’enseignement Modifications positives
Vision collective et partagée des réalisations à produire; favorise la communication et le sentiment d’être en action dans un processus d’ensemble plutôt que la compétition
Impacts négatifs
Place les approches pédagogiques retenues par les enseignants en situation de compétition; peut créer des tensions
Exige une planification pédagogique plus serrée avec des documents de référence qui documentent les étapes de réalisation d’un travail
G. L’utilisation du portable et le développement des compétences Facilite la réussite des étudiants; plus facile de soutenir l’évolution du processus d’apprentissage de l’étudiant; disponibilité des ressources d’accompagnement et de soutien plus grande Contribue à augmenter la motivation des étudiants; l’étudiant a plus de contrôle sur son processus d’apprentissage et plus de responsabilité concernant les moyens à utiliser pour se prendre en charge Valorise l’initiative et l’autonomie des étudiants; l’immédiateté et l’aspect séduisant et concret (médiatisé) des résultats produit un effet stimulant
H. L’utilisation du portable et l’attitude des étudiants  Plus engagés et plus rigoureux ; l’étudiant a l’impression qu’il peut faire des choix avantageux et gratifiants pour lui; Plus constructifs; l’environnement informatique permet à l’étudiant de «se distinguer», de «s’afficher», d’affirmer son profil d’intérêt et son «image» Plus collaboratifs; les outils de communication permettent à l’étudiant d’entrer en relation immédiate avec d’autres, de créer des liens et favorisent la coopération plutôt que le plagiat
I. L’utilisation du portable et la relation étudiant-enseignant Importance du contexte technologique et physique; contribue à un rapprochement puisque l’objet de travail est accessible dans un «nouveau» contexte de proximité (physique-asynchrone ou synchrone) Manifestations de nouveaux comportements; plus de transparence dans l’échange d’information Les pièges à éviter et les situations à risque pour l’enseignant;
un processus d’encadrement peu structuré, des finalités pédagogiques peu claires pour l’étudiant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s