Articles Tagués ‘Réflexif’

Le praticien réflexif

Publié: 29 octobre 2008 dans Lectures
Tags:, ,

image0131

Lorsque l’on se pose la question de la formation de formateurs appelés à introduire du distant dans leur pratique, on commence par lire des ouvrages qui traitent de cette question. Au fur à et mesure des lectures la question de la professionnalisation des acteurs émerge. N’est-ce pas là le centre du problème ?

Le nom de Donald Schön revient fréquemment dans les écrits. Son ouvrage « Le praticien réflexif » est cité dans nombre de documents.

Dans les archives de l’INRP (1) figure un numéro dédié à ce sujet intitulé « Le praticien réflexif – La diffusion d’un modèle de formation »  (N°36 – 2001).(2)

Dans ce numéro, Marie-Josée DUMOULINCéline GARANT et Hélène HENSLER (3) ont co-écrit le chapitre suivant : « La pratique réflexive, pour un cadre de référence partagé par les acteurs de la formation. » Page 29 à 42.

Les auteurs définissent ainsi les principaux attributs du concept de pratique réflexive en enseignement :

« Les principaux attributs du concept de pratique réflexive en enseignement tels qu’ils se dégagent de l’analyse d’une série de textes publiés en langue anglaise au cours des quinze dernières années peuvent se résumer comme suit :

la pratique réflexive consiste en l’analyse de son expérience d’enseignement passée, présente, future et conditionnelle. Elle s’accompagne d’une démarche de structuration et de transformation de ses perceptions et de son savoir ; elle vise, entre autres, l’émergence ou l’explicitation d’un savoir tacite ;

la pratique réflexive est une démarche qui fait appel à la conscience et à la prise en charge de son développement professionnel par la personne elle-même, qu’elle soit enseignante ou future enseignante ;

la pratique réflexive nécessite l’application d’une pensée rationnelle à l’enseignement (rationalité instrumentale et rationalité par rapport à des valeurs éducatives).« 

Il semble que ce moment particulier – introduction de distant dans la pratique – soit un moment privilégié pour interroger la pratique présentielle du quotidien. Pour éviter le travers d’une formation trop axée sur les technologies, pour centrer la problématique sur l’action pédagogique.

Les auteurs proposent d’axer la réflexion selon trois directions :

  1. Le moment de la réflexion : avant, pendant et après l’action. Sur une durée plus ou moins longue;
  2. L’objet sur lequel porte la réflexion : l’enseignement en classe et le contexte social et institutionnel de l’activité professionnelle;
  3. Le contexte de la réflexion : individuel et privé ou à caractère social et public incluant plusieurs partenaires.

Le journal de bord proposé aux formateurs peut être un outil permettant de consigner les éléments vécus marquants. Il sera plus aisé à chacun de revenir sur des moments passés pour mener une réflexion sur l’avant, le pendant et l’après de l’action.

Lors d’un regroupement synchrone ou asynchrone l’animateur du groupe pourra s’appuyer sur ces écrits pour mener une analyse avec les intéressés.

(1) Institut National de Recherche Pédagogique – http://www.inrp.fr/inrp

(2) Site : http://www.inrp.fr/edition-electronique/archives/recherche-formation/web/fascicule.php?num_fas=250

(3) Université de Sherbrooke (Québec)

 

image084

Suite à la formation Inti (Difor1 – Université de Franche-Comté) nous avons, Thierry Chanier (directeur du master foad de l’université de Franche-Comté) et moi-même, proposé un article à la

« Revue Internationale des Technologies en Pédagogie Universitaire ».

Ce document vient de paraître dans le dernier numéro de la revue.

Titre :

« Communauté d’apprentissage et communauté de pratique en ligne : le processus réflexif dans la formation des formateurs »

Adresse: http://www.profetic.org/revue/Communaute-d-apprentissage-et

Bonne lecture !

1 Division de la Formation – Rectorat de Besançon

 

image066

Ce jeudi 15 mars a eu lieu une journée d’études à l’Ecole normale Supérieure de Lyon dont le thème était :

« Former à la distance : méthodologies et expériences »

Les interventions portaient principalement sur l’importance du réflexif dans l’acte d’apprentissage.

 

Thierry Chanier (Université de Franche-Comté) a intitulé son intervention :

« Communauté d’apprentissage et communauté de pratique en ligne : le processus réflexif dans la formation des formateurs ».

 

Il s’est basé sur la formation « Inti » menée par la Difor (Division de la Formation du Rectorat de Besançon) et l’Université de Franche-Comté (Master foad) dans laquelle le processus réflexif joue un grand rôle.

 

Texte de présentation : 

 

« Les concepteurs du C2i-enseignant ont saisi l’opportunité du développement des environnements de travail collectif en ligne pour, au-delà de la simple sensibilisation à ces outils, remettre l’accent sur le caractère social de l’apprentissage avec une double portée : la classe et ses interactions entre élèves et élèves-enseignant ; l’enseignant projeté hors du cadre étroit de la classe dans un mouvement d’adhésion à celui d’une communauté en ligne avec ses pairs, destinée, non seulement au partage de ressources éducatives mais surtout à la réflexion sur ses pratiques. Cette perspective est venue en résonance avec les programmes de formation que nous concevons depuis 2000 en vue de préparer les formateurs à l’apprentissage collaboratif en ligne. Ces programmes, qui ont impliqué des publics de formateurs aussi divers que celui de la formation initiale ou formation continue de formateurs du privé, des enseignants d’université et dernièrement des enseignants du secondaire, ont pour caractéristiques : absence de présentiel, mélange des statuts professionnels et des disciplines, phase d’expérience de vie en tant qu’apprenant dans un groupe collaboratif. Cependant l’apprentissage collaboratif intègre dans sa démarche définitoire une dimension individuelle aux côtés de la collective. Afin de réifier cette première dimension, nous avons progressivement développé dans nos programmes de formation une pratique réflexive, qui se met en place dès le début de l’étape apprentissage collaboratif, pour ensuite se déployer dans une seconde étape entièrement dédiée. Cette démarche réflexive, guidée par un environnement technologique et une scénarisation spécifiques, vient interroger les différentes dimensions de l’apprentissage collaboratif et, au-delà, certains éléments fondateurs de l’acte de formation. On peut alors se demander si cette approche de la réflexivité peut s’inscrire plus systématiquement comme un nouvel élément méthodologique de la pratique réflexive liée traditionnellement au développement professionnel, en particulier celui des enseignants. » 

 

 

Site de la journée : http://w1.ens-lsh.fr/labo/plumme/prog.htm

 

Vous trouverez sur ce site les diaporamas des intervenants. L’enregistrement vidéo sera mis à disposition prochainement.

Formateurs réflexifs

Publié: 11 octobre 2006 dans Lectures
Tags:,

image112

Dans son ouvrage « Développer la pratique réflexive dans le métier d’enseignant » (1) Philippe Perrenoud aborde la question des formateurs. Pour que ceux-ci deviennent des formateurs réflexifs il faut une intention et des dispositifs, les uns centrés sur l’entraînement à la réflexion et à l’analyse, les autres centrés sur différents champs de connaissances et de compétences.

Philippe Perrenoud retient dix défis, formulés comme des contradictions difficiles à surmonter : (page 158)

 

1. Travailler sur le sens et les finalités de l’école sans faire oeuvre de mission.

2. Travailler sur l’identité sans incarner un modèle d’excellence.

3. Travailler sur les dimensions non réfléchies de l’action et sur les routines, sans les disqualifier.

4. Travailler sur la personne et sa relation à autrui sans devenir thérapeute.

5. Travailler sur les non-dits et les contradictions du métier et de l’école sans désenchanter le monde.

6. Partir de pratiques et de l’expérience sans s’y enfermer, pour comparer, expliquer, théoriser.

7. Aider à construire des compétences, exercer la mobilisation des savoirs.

8. Combattre les résistances au changement et à la formation sans les mépriser.

9. Travailler sur les dynamiques collectives et les institutions, sans oublier les personnes.

10. Articuler approches transversales et didactiques, garder un regard systémique.

(1) « Développer la pratique réflexive dans le métier d’enseignant » – Philippe Perrenoud – 2003 – ESF éditeur
Collection dirigée par Philippe Meirieu